Qui peut être exonéré de la taxe d’habitation 2019 ?

A voir aussi : Comment calculer le tri exemple ?

La taxe sur le logement, star des impôts locaux, doit être payée par les personnes qui vivent dans un appartement au 1er janvier de l’année fiscale. Tous les types de statuts sont concernés : propriétaires, locataires et personnes hébergées gratuitement.

L’abolition de la taxe sur le logement pour 80 % de la population est l’une des mesures les plus importantes pour le mandat quinquennal d’Emmanuel Macron. Le gouvernement a décidé de la fermer progressivement, ce qui a duré jusqu’en 2020. Depuis l’automne 2018, des réductions de 30 % ont été demandées pour les ménages touchés . Cette baisse s’est poursuivie et permet désormais aux mêmes ménages de bénéficier d’un allégement de 100 %. Pour savoir si vous êtes concerné, vous pouvez utiliser le simulateur.

A lire également : Quel est le maximum de RRQ à payer ?

En outre, vous devez savoir qu’il existe déjà des cas d’exemption ou Réduction de la taxe sur le logement . Si vous vivez avec un faible revenu, percevez certaines allocations ou vivez dans un type d’appartement particulier, vous pouvez bénéficier d’une exemption ou d’une réduction automatique. Si ce n’est pas le cas mais que votre situation est légitime, vous pouvez également soumettre une demande au bureau des impôts (voir exemple de lettre).

Si vous souhaitez en savoir plus sur la taxe sur le logement, sur les personnes qui peuvent être exonérées et sur la façon de demander une réduction, lisez notre Guide d’exonération de l’impôt sur le logement 2020.

.

Comment fonctionne l’impôt foncier ? Qui est concerné par son retrait ?

Il y a 4 taxes locales au total . La vôtre La tâche consiste à soutenir les autorités locales. Ils financent les coûts liés au bien commun tels que les écoles, les services sociaux, les infrastructures sportives et culturelles ou les initiatives environnementales.

impôt sur le logement appartient à cette catégorie d’impôts. Par conséquent, toute personne qui déclare emménager dans un appartement doit payer cette taxe L’ . Cela s’applique aux propriétaires, aux locataires et même aux personnes qui séjournent gratuitement.

Près de 30 millions de maisons sont touchées par la taxe sur le logement. Le montant n’est pas fixe mais dépend de votre zone géographique, de la valeur de votre maison et de votre situation personnelle. Par conséquent, le calcul prend en compte la composition de la famille et les ressources que tous les résidents de l’appartement.

Le montant de la taxe sur le logement dépend à la fois :

  • La valeur locative cadastrale de votre maison : Cette valeur dépend de la zone de résidence, de la superficie de la maison, de tout équipement tel qu’une piscine
  • Les indemnités applicables en fonction de la situation (famille, ressources, handicap)

Veuillez noter que la taxe doit être payée dès que vous emménagez dans un appartement le 1er janvier de l’année d’imposition . Cela signifie que lorsque vous déménagez, vous payez la taxe sur votre ancien appartement, qui était occupé le jour du 1er janvier.

Contrairement à ce que l’on suppose souvent, il n’y a pas d’application proportionnelle à l’impôt sur le logement. Pour comprendre si vous vivez dans un appartement dont la taxe est chère le 1er janvier et que vous déménagez dans un appartement qui génère une taxe moins chère. Il n’y a pas de tarif « dégressif » en fonction du temps passé dans le logement. Une seule date est valable pour le calcul de la taxe, le 1er janvier.

revanche, dans certaines situations, vous pouvez bénéficier de ce que l’on appelle un allégement de l’impôt sur le logement (c’est-à-dire une réduction) ou même une exonération de la taxe sur le logement En , à savoir son annulation complète.

Le gouvernement a aboli la taxe sur le logement pour environ 80 % des ménages en 2020 . Le programme a débuté en 2018 et a duré 3 ans.

Depuis 2018, des réductions de 30 à 65 % de la taxe sur le logement ont été appliquées aux ménages à faible revenu. Le gouvernement a mis en place un simulateur pour informer les personnes éligibles. Utilisez le lien ci-dessous et suivez la procédure très simple pour savoir si vous avez été touché.

Accès au simulateur de taxe sur le logement —

Exemption de la taxe sur le logement et allègement en fonction

Tout d’abord, il faut savoir que l’exonération ou la réduction de la taxe d’habitation ne peut concerner qu’un seul logement principal. Cependant, le gouvernement a identifié un certain nombre de scénarios pour lesquels la taxe sur le logement est annulée ou réduite.

  • Selon le type de revenu que vous gagnez : si vous avez certaines allocations ou pensions (voir ici) et qu’elles ne dépassent pas le plafond des ressources, vous bénéficiez d’une exemption automatique
  • Selon le type de logement occupé  : étudiants dans des appartements universitaires, loyers en échange d’avantages pour les personnes âgées ou simplement le fait qu’ils ne sont pas résidents le 1er janvier (par exemple, dans ce cas, vous êtes exonéré de taxe sur le logement).
  • Vous percevez un faible revenu  : il est possible de demander une exemption auprès du bureau des impôts dont vous êtes à la charge. Cette demande sera examinée et pourra être approuvée dans son intégralité ou sous forme de réduction.

Exonération fiscale 2020 automatiquement selon le type de revenu

Pour être exonéré de la taxe d’habitation, 2 conditions cumulatives doivent être remplies. Tout d’abord, à partir du 1er janvier 2020, vous devez vous trouver dans l’une des situations suivantes  :

  • Avoir plus de 60 ans
  • Soyez récipiendaire de l’ASPA (allocation de solidarité pour les personnes âgées)
  • Être bénéficiaire de l’AAH (Disabled Adult Allowance)
  • Être bénéficiaire de l’ASI (allocation d’invalidité supplémentaire)
  • être veuf, avec ou sans allocation de veuve ou bénéficiaire d’une pension de survivant
  • Une pension d’invalidité
  • Être étudiant et vivre dans une résidence étudiante (voir ci-dessous)

Deuxièmement, la question de savoir si vous êtes exonéré d’impôt sur le logement dépend de votre revenu fiscal de référence . Il y a les plafonds on votre situation familiale (exprimés au nom des pièces).

Plafonniers pour alléger la taxe d’habitation (RFR 2019 à ne pas dépasser figurant sur votre avis 2020) :

Nom des pièces SteuereInnahmen comme référence ab l’avis d’impôt 2020 (Umsatz 2019)
1 Teil 10,988€
1,5 partie 13,922€
2 pièces 16,856€
2,5 Aktien 19 791€
3 Aktien 22 725€
1/2 Anteil 2 934€

payant l’ISF (impôt sur la fortune), vous pouvez bien entendu bénéficier d’une exonération de taxe sur le logement. Si vous êtes en situation d’exonération mais que celle-ci n’est pas utilisée dans la pratique, contactez le bureau des impôts dont vous dépendez En afin que votre dossier puisse être examiné.

Attention  : Si vous recevez la base RSA (sans revenu supplémentaire, donc un RFR à 0), vous bénéficiez automatiquement d’une exonération de taxe sur le logement. En revanche, si vous recevez l’allocation de solidarité spécifique, vous ne serez pas automatiquement exempté. Dans ce cas, vous pouvez toujours en faire la demande et éventuellement bénéficier d’une réduction ou d’une exemption (voir lettre type).

Qui paie selon Type d’appartement Pas de taxe d’habitation ?

Tout d’abord, gardez à l’esprit que l’exonération de la taxe de séjour ne peut s’appliquer qu’à une résidence principale. Cela s’applique aux propriétaires, aux locataires et aux personnes qui passent la nuit gratuitement. En cas de déménagement, vous paierez alors la taxe sur l’appartement occupé au 1er janvier.

Cependant, il existe certaines situations particulières :

  • Vous n’êtes pas locataire le 1er janvier (par exemple, vous avez quitté votre appartement le 29 décembre et vous avez emménagé le 3 janvier suivant) : Vous n’êtes alors pas redevable de la taxe d’habitation
  • Si vous êtes étudiant et que vous louez votre logement auprès du CROUS (ou d’une organisation correspondante) : vous bénéficiez d’une exemption automatique. Attention, ce n’est plus le cas lorsque vous parlez à un particulier
  • Vous louez une chambre avec une personne âgée mais payez votre loyer sous forme de servicelouer (travaux ménagers, travail…) : vous n’avez alors aucun contrat de location et n’êtes donc pas soumis au paiement de la taxe d’habitation

En dehors de ces situations, il est également possible de réduire la taxe sur le logement en l’absence d’exonération .

L’atténuation peut être appliquée dans les situations suivantes :

  • Vos ressources sont modestes  : votre revenu fiscal de référence dépasse les plafonds de ressources, mais vous devez faire face à de réelles difficultés financières (par exemple, si vous êtes en situation de surendettement). Il est possible de demander une réduction de l’impôt sur le logement auprès du bureau des impôts (voir ci-dessous procédures)
  • Vous serez relogé après la démolition de votre maison et cette nouvelle résidence entraînera une augmentation de votre taxe d’habitation. Vous pouvez demander une réduction en soumettant les reçus au bureau des impôts.

Comment faire une demande d’exonération d’impôt sur le logement ?

Si vous ne remplissez pas les conditions d’exonération de taxe d’habitation ou de réduction automatique, vous pouvez en faire la demande si vous le jugez légitime, surtout si vos ressources ne vous permettent pas de soutenir le paiement.

Contactez ensuite le bureau des impôts pour faire une demande exceptionnelle d’exonération ou de réduction d’impôt résidentiel. Pour ce faire, vous pouvez :

  • Envoyez une lettre (le l’adresse figure sur votre feuille d’impôt)
  • Rendez-vous directement au bureau des impôts : vous signerez ensuite une carte de visite

Votre demande doit être signée et inclure tous les éléments utiles à votre identification  : nom, prénom, adresse et numéro fiscal, ainsi que le montant de votre taxe de séjour due.

Précisez également le motif de votre demande en la prouvant avec des pièces justificatives (perte de ressources, certification de la CAF, RSA, dossier familial…). L’objectif est de justifier la demande de réduction ou de remboursement de la dette.

Nom

et prénom Informations de contact complètes

Centre financier de (votre région)

Lieu, date de publication

Objet : Demande d’exemption de taxe sur le logement

Madame, Monsieur,

Le (date) j’ai reçu un avis de paiement de la taxe résidentielle pour mon appartement à (votre adresse). Cependant, je ne peux pas décharger de dettes pour la ou les raisons suivantes : (expliquez les raisons de votre demande d’exemption).

Les documents qui justifient ma situation sont joints à cette lettre. Je vous serais donc reconnaissant de bien vouloir m’accorder l’exonération fiscale pour l’appartement dans lequel je vis.

Je suis à votre disposition pour de plus amples informations. Je vous prie d’accepter, Madame, Seigneur, l’expression de mes salutations polies.

signant

Attention, il n’y a aucune suspension de paiement de votre demande. En fait, vous devez toujours payer votre taxe d’habitation sous la menace des forces de l’ordre. En outre, vous devez sachez que le bureau des impôts surveille attentivement le comportement des contribuables (si vous déclarez à temps lorsque vous avez remboursé les années) si vous remboursez proactivement une partie de votre dette). Tous ces éléments peuvent être crédités à votre crédit ou, au contraire, vous nuire lors de l’examen de votre dossier.

Le bureau des impôts dispose de 2 mois pour répondre (4 mois pour certaines demandes complexes, auquel cas une lettre vous sera envoyée). Votre demande sera considérée comme rejetée si ce délai est dépassé.

Ce qu’il faut retenir : Tout le monde peut demander une réduction de l’impôt sur le logement. Si les ressources sont trop faibles et que la situation est précaire, il suffit d’envoyer votre demande au bureau des impôts. Votre dossier est en cours d’étude de toute façon. Si vous êtes rejeté, vous pouvez également demander un versement de dette.

vous pourriez aussi aimer