Prix de la rénovation d’une salle de bains : voici à quoi vous attendre

Les tarifs d’une rénovation de salle de bain sont déterminés en partie par les travaux que vous entreprenez. La pièce ne nécessite qu’un léger rafraîchissement, de nombreux éléments qui doivent être changés ou vous prévoyez d’effectuer une rénovation totale ?

Il convient de souligner qu’il existe différents types de rénovation de salle de bain. Pour réussir votre budgétisation, cet article vous donne une idée des prix des différents éléments qu’il faudra prendre en compte.

A voir aussi : Quel est le meilleur protocole domotique pour votre maison ?

La tuyauterie

La tuyauterie est cruciale pour l’apport ainsi que l’évacuation d’eau dans la douche, le lavabo, les toilettes, entre autres… Le déplacement de ces sanitaires inclut dès lors la déviation des conduites. Il en est de même pour les câbles d’électricité lorsque vous souhaitez installer de nouveaux interrupteurs ou luminaires.

Le prix de la tuyauterie oscille entre 360 à 880 euros (pose et TVA incluses).

A lire aussi : Comment nettoyer un tapis 100 polypropylène ?

Le revêtement mural

Les dalles murales sont incontestablement les plus plébiscitées du fait de leur étanchéité et elles peuvent facilement être nettoyées. Le choix est large car elles se déclinent en différents modèles, matériaux et styles. Les dalles murales en terre cuite ou en pierre naturelle sont principalement les plus courantes.

Si vous souhaitez un rendu unique pour votre salle de bain, le tadelakt peut alors être une option intéressante. Cet enduit-stuc traditionnel originaire du Maroc offre une atmosphère conviviale et unique.

De plus, il a la particularité d’être résistant aux chocs et à l’eau, ce qui fait de lui la solution idéale pour votre salle de bain. Le stuc béton constitue une alternative bon marché au tadelakt. Cet enduit étanche est fait de résine et de ciment et présente un aspect de béton.

Le revêtement mural en mortex est également très utilisé dans les salles de bains, de même que le papier peint ou à peindre.

Le revêtement de plafond

L’humidité dans une salle de bain est un facteur qui mérite une grande considération au moment du choix du revêtement de plafond.

Un plafond en bois dans la salle de bain est bel et bien réalisable. Pour ce faire, optez de préférence pour une essence tropicale à l’image du padouk, de l’ipé ou encore du bois traité le cas échéant. Comme les sols en bois, il est important de prévoir des joints de dilatation en vue d’empêcher la dilatation du matériau.

Un plafond tendu est un modèle de faux plafond, constitué d’une toile tendue entre des profilés. Il n’est pas nécessaire de démonter votre ancien plafond, car le modèle tendu s’installe simplement en-dessous.

Un plafond en aluminium, constitué de lames orientées à l’horizontale ou à la verticale est aussi compatible. Même si beaucoup le considèrent comme un modèle obsolète, on trouve de nos jours diverses couleurs et finitions lui permettant de s’adapter à un large éventail de décos intérieures.

de la rénovation d'une salle de bains voici à quoi vous attendre

Le revêtement de sol

Puisque la salle de bain est une pièce humide, il est évident que vous n’allez pas choisir n’importe quel sol.

Les dalles de carrelage en terre cuite présentent une bonne résistance à l’eau, sont solides et faciles d’entretien. Ces caractéristiques en font un des choix les plus appréciés pour les salles de bain.

Il est également possible d’installer un sol en bois tel un parquet ou un laminé étanche. Néanmoins certains détails doivent être pris pour compte. Préférez une essence de bois avec une durabilité entre I et III, prévoyez des joints de dilatation et veillez à ce que le collage soit impeccable.

Vous pouvez aussi choisir un sol en béton, en liège, en vinyle ou en linoléum.

La ventilation

Dans une pièce humide, un bon système de ventilation est impératif pour évacuer l’air vicié et éviter le développement de l’humidité.

Une ventilation mécanique ou VMC est le système le plus préconisé. Avec une VMC double flux, l’apport de même que l’évacuation en air s’effectuent totalement de manière mécanique.

La baignoire

Les baignoires sont également présentées sous une large gamme d’options : baignoire classique, en coin, sabot (parfaite pour les pièces à espace restreint), douche-baignoire, baignoire pour deux… Le choix est vaste et la baignoire peut être intégrée ou posée librement.

La douche

Dans les douches, il s’avère important de faire la différence entre la douche-cabine, la douche à receveur et la douche italienne. La douche-cabine se présente en tant que receveur doté d’une paroi de séparation. Il est aussi possible de n’installer que le receveur sur le sol de la salle de bain ou de l’intégrer à ce dernier.

Quant à la douche italienne, elle est dépourvue de receveur, ce qui fait que l’eau circule le long du sol qui est étanchéifié. S’agissant des séparations, il existe le rideau de douche, le mur, la paroi en verre ou en matériau synthétique.

Le lavabo et la robinetterie

Pour le lavabo vous ferez un choix entre le lavabo simple et le modèle double. Concernant les matériaux, les options ne tarissent pas : acrylique, porcelaine, pierre naturelle, PVC, etc. Il y a également divers modèles de lavabo : mural, intégré dans le mur, sous plan de travail, à poser…

Dans la salle de bain, les robinets les plus recommandés sont les robinets avec mitigeur et les robinets thermostatiques. Un robinet avec mitigeur doit s’écouler afin d’atteindre la température souhaitée, alors que pour un thermostatique, la température est réglable en amont.

vous pourriez aussi aimer