Traitements naturels des végétaux : tout pour un jardin zéro phyto !

Même dans notre jardin, de nombreux produits chimiques sont souvent utilisés comme des produits phytosanitaires. Pour prendre soin de l’environnement et de la faune de votre jardin, vous pouvez limiter l’utilisation de ces produits grâce à certaines astuces et grâce à des substituts. Ainsi, la faune et la flore de votre jardin se développeront naturellement.

Pourquoi un jardin sans phyto ?

Les produits phytosanitaires sont, par conséquent, des pesticides que beaucoup de particuliers et d’agriculteurs utilisent quotidiennement pour le bon développement de leurs plantes. De cette façon, que ce soit les légumes, les fruits et certaines fleurs de notre jardin, leur bonne croissance ne se justifie que par l’apport de produits phytosanitaires.

A voir aussi : Quels sont les avantages d’une tour à pomme de terre ?

Cependant, l’utilisation abusive de produits phytosanitaires dans le jardin peut avoir de graves conséquences sur l’environnement, les animaux, mais également sur votre santé.

Effectivement, en utilisant ces produits pour vos plantes, vous contribuez sur le long terme à l’appauvrissement du sol de votre jardin. Mais pas seulement, la plupart de ces produits non naturels participent activement à la pollution des sols et ainsi, des eaux comme les nappes phréatiques. Ainsi, ces produits enclenchent un certain déséquilibre écologique.

A lire aussi : Comment protéger les pieds de courgettes ?

Puis, c’est prouvé par de nombreuses études que les produits phytosanitaires ont aussi un réel impact sur la flore qui nous entoure. Par exemple, les abeilles présentes dans votre jardin seront directement en contact avec ces produits chimiques. Ceux-ci ont un impact négatif sur la santé de ces petits insectes, et ainsi contribuent à leur disparition.

Enfin, vous vous doutez, mais les produits phytosanitaires ne sont pas une bonne idée pour notre santé. Leur utilisation peut provoquer des séquelles sur notre santé, car en consommant des fruits et légumes cultivés avec des phyto, nous consommons quotidiennement ces pesticides sans le savoir.

Ainsi, ces produits contribuent à un cercle qui est loin d’être vertueux. L’utilisation de produits zéro phyto devient une priorité pour prendre soin de la santé de notre environnement, des animaux et des insectes, et enfin, à celle des êtres humains.

D’ailleurs, depuis 2019, une loi a été mise en vigueur pour réglementer cette utilisation. Cette loi, c’est la loi Labbé. Elle est entrée en vigueur en 2014, mais modifiée en 2019. Elle interdit même au particulier l’utilisation de ces produits. Mais, quel entretien pour un jardin zéro phyto ?

<img class="aligncenter size-full wp-image-585" src="https://www.idees-maison.com/wp-content/uploads/4iqtki_q8ki.jpg" alt="Traitements naturels des végétaux : tout pour un jardin zéro phyto !

 » width= »1600″ height= »1067″ />

Comment avoir un jardin sans produit phytosanitaire ?

Vous souhaitez savoir, par conséquent, comment vous pouvez remplacer ces produits qui contribuent au bon développement de vos plantes. L’entretien de vos plantes dans votre jardin peut être totalement naturel. C’est ce que nous allons vous montrer.

Les produits pour un jardin zéro phytosanitaires

Pour des espaces verts sans pesticides, il est possible de nourrir les sols en leur apportant des produits plus naturels. Pour l’entretien de vos espaces verts, il est nécessaire de faire attention à la nature de celui-ci :

  • argileux
  • sableux
  • calcaire, etc.

Par exemple, pour l’entretien d’un sol argileux, vous pouvez utiliser du fumier de cheval pour les apports nutritifs dont il a besoin. Certes, cela ne sent pas très bon, mais c’est entièrement naturel et sans danger pour l’environnement.

Si le sol de votre jardin est plutôt sableux, le phosphate naturel est également une des meilleures techniques d’entretien. Enfin, pour un espace sableux, la tourbe blonde, très utilisée dans les jardineries, est parfaite pour les espaces verts. Puis, l’engrais bio est aussi idéal pour développer vos plantes. Vous pouvez en trouver en magasin.

Les astuces pour un jardin zéro phyto

Ensuite, il est aussi possible d’utiliser des astuces de grands-mères pour prendre soin de la biodiversité tout en continuant l’entretien des espaces verts. Sachez que l’eau chaude des pommes de terre est un parfait substitut naturel. En effet, récupérer l’eau de cuisson de vos pommes de terre et la mettre sur vos sols, leur permettraient d’avoir un super apport en amidon. L’eau de pomme de terre est composée de beaucoup d’amidons. Cela permet d’éviter la germination.

Vous le savez peut-être, mais récupérer le marc de café assure de repousser les petites mouches et les grillons-taupes. C’est une des techniques naturelles les plus efficaces pour repousser ces petits insectes.

Pour continuer dans cette lancée et mettre en place un entretien naturel de vos espaces verts, pourquoi ne pas opter pour le compost. Lorsque vous cuisinez, récupérez toutes vos épluchures et coquilles d’œuf dans un seau. Mélangez régulièrement le tout. Vous pourrez le déposer sur votre sol.

Pour terminer, avez-vous déjà entendu parler de la permaculture. Le principe est de placer vos plantes afin qu’elles développent leur propre biodiversité, idéale pour leur développement sans pesticides. Ces pratiques consistent à placer les plantes de telle manière qu’elles se protègent entre elles. Par exemple, vous pouvez cultiver les tomates, les carottes, les épinards, les oignons, le persil et les poireaux ensemble. Ce sont des techniques naturelles parfaites pour la gestion de votre potager.

Les solutions alternatives pour lutter contre les maladies et les nuisibles

Dans la lutte contre les maladies et les nuisibles, il faut trouver des solutions alternatives qui ne sont pas nocives pour l’environnement. Voici quelques astuces pour vous aider à protéger vos plantations :

Pour lutter contre les insectes, il existe de nombreuses solutions naturelles qui sont très efficaces. Par exemple, le piment rouge est un excellent répulsif pour éloigner les pucerons. Vous pouvez aussi utiliser du savon noir, dilué dans de l’eau tiède, en vaporisant sur les feuilles pour tuer ces petits insectes.

Pour éviter la prolifération des fourmis, vous pouvez aussi utiliser du vinaigre blanc. Cette solution acide permettra d’éviter que ces dernières n’envahissent votre jardin.

Le purin d’ortie est une autre solution alternative très populaire parmi les jardiniers bio. Il s’utilise comme engrais et permet de renforcer le système immunitaire des plantations tout en repoussant certains insectes. La bouillie bordelaise (c’est-à-dire une solution liquide à pulvériser) est idéale pour prévenir ou guérir certaines maladies végétales telles que le mildiou ou encore la rouille.

Au-delà des méthodes traditionnelles, il y a aussi la méthode dite biologique. Il s’agit de faire appel à des animaux auxiliaires. Ces derniers sont des prédateurs naturels qui vont aider à réguler les populations d’insectes nuisibles sans avoir besoin de produits chimiques nocifs.

Par exemple, le bacillus thuringiensis (ou Bt) est une bactérie très utile pour lutter contre les chenilles et autres insectes ravageurs du potager. Cette bactérie produit une toxine qui ne nuit qu’à certains insectes spécifiques et non aux plantations en elles-mêmes. Vous pouvez aussi attirer les hyménoptères comme les abeilles solitaires ou encore les guêpes parasites.

Cela peut sembler paradoxal, mais il faut savoir que ces petits insectes sont des alliés inestimables dans la lutte contre certaines maladies végétales et ce notamment grâce à leur appétit insatiable pour certains nuisibles tels que les pucerons ou encore les moustiques.

Il existe de nombreuses méthodes alternatives au traitement phytosanitaire traditionnel qui permettent de protéger vos espaces verts tout en prenant soin de l’environnement. Grâce aux astuces présentées, vous pourrez désormais profiter d’un jardin beau et sain tout au long de l’année !

Les plantes compagnes pour favoriser la biodiversité dans votre jardin

Avoir un jardin zéro phyto, c’est aussi favoriser la biodiversité dans votre espace vert. Pour cela, pensez à bien rappeler que la diversité végétale s’applique aussi aux pelouses. Pour favoriser la biodiversité dans votre jardin, vous pouvez planter du trèfle blanc, une plante mellifère très attractive pour les abeilles sauvages. Elle permettra non seulement d’enrichir votre sol en azote (grâce à ses racines fixatrices), mais aussi de créer un espace vert plus durable qui offre un véritable refuge aux insectes utiles.

Associer différentes plantations au sein de votre jardin peut être bénéfique tant pour la santé de vos cultures que pour l’écosystème global. Savoir comment protéger efficacement vos espaces verts tout en participant activement à la préservation de notre environnement n’a jamais été aussi simple !

vous pourriez aussi aimer