Prime energie, de quoi s’agit-il ?

La consommation énergétique est un enjeu on ne peut plus actuel. Aussi, de nombreux ménages souhaitent rendre leur logement moins énergivore pour plusieurs raisons : écologiques, économiques, amélioration du confort à l’intérieur du logement… Si les travaux de rénovation énergétique supposent des coûts souvent élevés, la prime énergie permet de bénéficier d’une aide financière en conséquence.

Principe de la prime énergie et évolution en 2022

Cette aide de l’État concerne les foyers qui envisagent des travaux pour optimiser la performance énergétique de leur habitation. Ce dispositif de la prime énergie existe depuis 2017 et est parfois qualifié aussi de coup de pouce énergie ou CEE pour certificats d’économies d’énergie.

Lire également : Sécurité domestique renforcée grâce aux avancées technologiques

Le principe est le suivant : fournisseurs de carburant ou d’énergie déploient plusieurs actions pour apporter une aide financière à celles et ceux qui entreprennent des travaux de rénovation énergétique chez eux. 

Depuis le 1er janvier, la 5ème période de ces CEE a démarré. Les fournisseurs sont tenus de permettre davantage d’économies d’énergie, et peuvent ainsi accorder davantage de certificats d’économies d’énergie. En revanche, les contrôles post-travaux sont renforcés, mais les ménages les moins aisés bénéficient de davantage d’aides pour leur rénovation énergétique.

A lire aussi : Table pour manger avec du verre : quelles sont les bonnes idées ?

Comment en bénéficier ? Quels sont les travaux éligibles à la prime ?

Sont concernés tous les travaux visant à réaliser des économies d’énergies chez vous. Il va par exemple s’agir de travaux pour une meilleure isolation thermique, de nouveaux équipements de chauffage et de climatisation moins énergivores… ou autres travaux permettant une stabilisation de la température ambiante par exemple. 

Concrètement, si vous comptez changer vos portes et fenêtres pour limiter les ponts thermiques, isoler vos murs, vos combles ou votre sol, ou encore opter pour un système de pompe à chaleur, vous pourrez prétendre à cette prime-là.

Cependant, il vous faudra passer par des professionnels certifiés RGE (reconnus garants de l’environnement) pour être éligible à cette aide financière. N’hésitez donc pas à demander son attestation RGE à l’artisan que vous souhaitez mandater, ou trouver cet artisan depuis un site qui recense les professionnels RGE de votre zone géographique.

Vous pourrez signer le devis auprès de votre artisan jusqu’à 14 jours avant de faire votre demande de prime. Il fallait auparavant faire cette demande auprès de votre fournisseur avant de signer le devis. Ce changement, actif depuis le 1er avril 2022 permet donc de gagner du temps pour entamer vos travaux plus tôt, et bénéficier plus vite des avantages de cette rénovation en matière de consommation d’énergie.

Autre avantage de la prime énergie : elle est cumulable avec d’autres aides financières telles que MaPrimRenov (octroyée par l’ANAH), l’éco-prêt à taux zéro ou les aides des collectivités locales.

Les avantages des travaux de rénovation énergétique

Les économies d’énergies que permettent ces travaux rendent votre logement moins énergivore. Votre impact environnemental au quotidien est donc moindre, ce qui est bénéfique pour la planète. En termes individuels, disposer d’une bonne isolation ou d’un système de chauffage moins gourmand permet de réduire drastiquement le montant de vos factures. Enfin, il est clair qu’avec une température stable chez vous, votre confort à l’intérieur de la maison n’en est qu’amélioré lui aussi.

Ces travaux représentent donc un véritable investissement aux avantages multiples et dont vous profitez rapidement.

Les critères d’éligibilité à la prime énergie

Pour bénéficier de la prime énergie, pensez à bien prendre en compte plusieurs critères d’éligibilité. Il faut savoir que cette aide financière est destinée aux particuliers et non aux professionnels. Le logement concerné doit être une résidence principale, c’est-à-dire le lieu de résidence habituel et régulier du demandeur.

Un autre critère essentiel concerne l’ancienneté du logement. Effectivement, celui-ci doit avoir été construit depuis au moins deux ans avant la date de dépôt de la demande de prime énergie. Cette condition vise à encourager les travaux de rénovation énergétique sur des bâtiments existants plutôt que sur des constructions neuves.

Afin d’être éligible à la prime énergie, les travaux réalisés doivent permettre un gain significatif en termes d’économie d’énergie. Cela signifie qu’ils doivent contribuer à une amélioration sensible des performances thermiques du logement concerné. L’installation ou le remplacement de systèmes tels que l’isolation thermique, les fenêtres double vitrage ou encore les chaudières à condensation sont souvent pris en compte.

De même, certains types d’équipements sont spécifiquement visés par ces aides financières tels que : les pompes à chaleur, les panneaux solaires ou les chauffe-eau thermodynamiques.

Les démarches administratives pour obtenir la prime énergie

Maintenant que vous avez compris les avantages de la prime énergie, parlons des démarches administratives nécessaires pour l’obtenir.

La première étape consiste à choisir un fournisseur d’énergie. Effectivement, chaque fournisseur propose son propre programme de primes énergétiques et les montants peuvent varier. Pensez à bien comparer différentes offres afin de choisir celle qui convient le mieux à vos besoins.

Une fois votre choix effectué, il faut passer à la demande de prime énergie. Pour cela, vous devrez remplir un formulaire détaillé avec toutes les informations concernant votre logement et les travaux envisagés. Certainement, il faudra aussi joindre plusieurs pièces justificatives telles que des devis ou factures prévisionnelles des travaux.

La demande doit ensuite être envoyée au fournisseur choisi par voie postale ou en ligne selon ses modalités spécifiques. Veillez à bien respecter les délais indiqués car tout retard pourrait compromettre l’attribution de la prime énergie.

Après réception de votre demande, une analyse sera réalisée par le fournisseur pour vérifier si vous remplissez tous les critères d’éligibilité requis. Cette étude peut prendre quelques semaines puisque différents éléments seront examinés tels que l’emplacement du logement, sa consommation énergétique actuelle et potentielle après réalisation des travaux.

Si votre dossier est accepté, vous recevrez une notification officielle confirmant l’attribution de la prime énergie ainsi qu’un montant correspondant au soutien financier accordé. Ce dernier sera versé directement sur votre compte bancaire après la finalisation des travaux et la transmission des pièces justificatives.

Obtenir la prime énergie peut représenter un véritable avantage financier pour les particuliers souhaitant entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Pensez à bien se renseigner sur les critères d’éligibilité propres à chaque fournisseur et à respecter scrupuleusement les démarches administratives afin de maximiser ses chances d’obtenir cette aide financière précieuse.

vous pourriez aussi aimer